Une collectivité VÉLOSYMPATHIQUE met tout en œuvre pour encourager ses citoyens à faire du vélo.

Une collectivité VÉLOSYMPATHIQUE, c’est non seulement un endroit formidable pour faire du vélo, mais également un milieu de vie agréable pour tous les gens qui s’y trouvent!

Encourager la pratique du vélo est une excellente façon d’améliorer la santé et la qualité de vie de vos citoyens. En intégrant le vélo dans l’offre de transport, vous réduirez la congestion routière et la pollution atmosphérique, augmenterez la valeur des propriétés, favoriserez la rétention des talents et améliorerez la santé des individus, tout en économisant des fonds publics!

Développez la culture vélo de votre collectivité

Pour développer une véritable culture vélo, une collectivité doit intervenir dans les 5 champs d’action du mouvement VÉLOSYMPATHIQUE : les 5 E

Pour que ceux qui souhaitent se déplacer à vélo puissent le faire en toute sécurité et de façon efficace

Si vous aménagez votre environnement pour les cyclistes, ils viendront! Du réseau cyclable aux aires de stationnement pour vélos, l’environnement bâti est l’incitatif le plus efficace pour encourager ses citoyens à adopter le vélo. C’est aussi le signe qui révèle le plus concrètement une collectivité VÉLOSYMPATHIQUE.

La création d’un réseau cyclable étendu et continu, composé d’aménagements qui répondent aux besoins de cyclistes de tous âges et habiletés, et qui permet d’accéder aux destinations de la vie courante de façon efficace et sécuritaire doit être l’un des premiers objectifs des collectivités qui souhaitent développer la culture vélo dans leur milieu.

Celles-ci doivent également s’assurer de la disponibilité des stationnements pour vélos, ainsi que de faciliter la complémentarité avec le service de transport en commun.

Le programme de certification prête aussi attention aux initiatives et aux infrastructures qui assurent, au-delà des déplacements à caractère utilitaire, la pratique de loisir, le tourisme à vélo et le vélo de montagne. Cela est favorisé, par exemple, par l’aménagement de pistes en site propre et de sentiers, par la présence d’une signalisation de destination ainsi que par l’aménagement de stationnements automobiles et d’aires de repos aux abords des pistes récréatives.

Pour favoriser un partage de la route plus courtois et pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’apprendre à se déplacer à vélo de façon sécuritaire.

C’est par une variété de moyens, de la campagne de sensibilisation au programme d’éducation pour petits et grands, que la collectivité souligne l’importance de comprendre ses droits et ses responsabilités ainsi que ceux des autres afin d’assurer un partage de la route harmonieux.

En plus de sensibiliser la population, les collectivités qui souhaitent promouvoir le vélo mettent en œuvre des programmes d’éducation à la pratique du vélo comme des cours d’initiation au vélo, des ateliers de sensibilisation en entreprises, des programmes d’éducation scolaire afin d’outiller petits et grands à faire du vélo.

Ces collectivités font aussi un effort particulier pour former leur personnel : elles outillent leurs professionnels de l’aménagement selon les meilleures pratiques dans le domaine et ont des employés sur la route sensibilisés aux comportements adéquats à adopter quand ils partagent la route avec les cyclistes, qu’ils soient chauffeurs d’autobus publics et scolaires, policiers, employés des travaux publics, etc.

Pour donner l’occasion aux gens d’enfourcher leur bicyclette et les inciter à adopter le vélo au quotidien.

L’encouragement peut se concrétiser par l’organisation de rendez-vous très médiatisés tels que ceux du Mois du vélo tout comme par des initiatives très simples telles que la distribution de cartes des voies cyclables.

Partout, les randonnées populaires et autres événements cyclistes non compétitifs se sont révélés être des moyens efficaces pour inciter les gens à enfourcher leur bicyclette : le côté ludique de ces activités amène les néophytes à essayer le vélo et, par la suite, à l’intégrer à leur quotidien.

Les systèmes de vélo en libre-service sont aussi des programmes d’encouragement éprouvés – après tout, ne pas posséder de bicyclette demeure un des plus importants obstacles à la pratique du vélo.

Pour que les lois et règlements soient équitables envers les cyclistes et qu’ils soient appliqués adéquatement afin de favoriser leur sécurité.

Les collectivités qui font la promotion du vélo disposent de règlements municipaux assurant la sécurité et les droits de tous les usagers de la route. Ces outils législatifs mettent l’accent sur l’application ciblée de la loi afin de protéger les usagers de la route vulnérables tout en faisant en sorte que ces derniers suivent les règles.

L’application efficace de la loi est favorisée par l’entretien de relations positives entre les policiers et les cyclistes. Plusieurs initiatives peuvent être mises sur pied à cet égard : remise de contraventions positives, distribution de lumières à l’automne, campagne de sensibilisation des automobilistes visant la prévention d’un comportement dangereux pour les cyclistes, etc.

Une autre mesure importante de l’axe encadrement consiste à faire en sorte que des policiers soient régulièrement vus à bicyclette. Les patrouilleurs à vélo ont une meilleure compréhension des réalités auxquelles font face les cyclistes et leur présence rappelle aux automobilistes que les cyclistes ont tout autant de droits qu’eux sur la route.

Pour la mise en œuvre d’actions guidées par une vision claire et réfléchie.

Un des principes directeurs du mouvement VÉLOSYMPATHIQUE est le désir que les récipiendaires d’une certification ne se contentent pas des félicitations, mais poursuivent leurs efforts de promotion de la pratique du vélo en se basant sur les recommandations émises dans le rapport de rétroaction.

Les collectivités qui souhaitent promouvoir le vélo disposent d’un plan. Ce schéma directeur indique où se situe la collectivité, donne une idée de ce vers quoi elle veut tendre et décrit les étapes nécessaires pour y arriver. Ce plan prévoit également des ressources humaines et financières qui sont consacrées à sa mise en œuvre.

Ces collectivités se fixent des objectifs et mettent en place des outils leur permettant de mesurer les résultats de leurs actions. Ces données quantifiables permettent de justifier l’investissement public dans les infrastructures et les programmes vélo.

Demandez la certification VÉLOSYMPATHIQUE

Affirmez votre engagement pour le développement d’une culture vélo dans votre milieu et obtenez des outils personnalisés tenant compte de vos réalités en demandant la certification VÉLOSYMPATHIQUE.

Impliquez-vous!

Comme citoyen, le développement d’une culture vélo dans votre municipalité, votre arrondissement ou votre MRC vous tient à cœur?

Nous avons besoin de vous!

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017, Vélo Québec.
Tous droits réservés.

Votre agence Web

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017
Vélo Québec
Tous droits réservés