Info

Politique de cocktail transport

Arrimer les différents moyens de transport accroît l’efficience des déplacements. En conjuguant transports actif et collectif, il est possible de développer une intermodalité favorisant la mobilité durable dans nos collectivités. Combiné au concept de rue complète, celui de « cocktail transport » contribue à alléger le réseau routier et à faciliter la vie de ses usagers au quotidien.

CONSTATS

Les besoins des citoyens en matière de mobilité sont sans cesse grandissants.

Un réseau routier principalement axé sur l’automobile plutôt que sur le transport collectif requiert un entretien plus coûteux pour les collectivités.

Bien souvent, en milieu urbain, la voiture n’est pas la façon la plus efficiente de se déplacer.

L’intégration du vélo à l’offre de transport contribue à la diversifier et à la flexibiliser, ce qui est susceptible de convenir à un plus grand nombre d’usagers.

SOLUTION

Adoptez pour votre collectivité une politique de cocktail transport. Celle-ci prévoit des infrastructures et mesures facilitant la mobilité par la conjugaison de divers moyens de transports actif et collectif. Il s’agit donc d’intégrer aux infrastructures de mobilité des interconnexions liant, par exemple, la marche, le vélo, le bus, le train, le métro, l’autopartage, le covoiturage ou encore le taxi. Une politique de cocktail transport doit tenir compte de l’ensemble des joueurs en transport afin qu’ils détaillent une offre de services en complémentarité plutôt qu’en concurrence.

 

Accorder une place importante au vélo dans la politique de cocktail transport est une excellente manière d’encourager la mobilité durable. L’intégration du vélo dans les moyens de transport collectif déjà en place est facile. Par exemple, installer des supports à vélos sur les bus et autoriser les vélos dans les wagons de train sont de bonnes mesures pour développer l’intermodalité. En effet, l’autorisation des vélos dans les transports en commun permet aux cyclistes de couvrir de grandes distances et de contourner les barrières physiques, ce qui peut aider à désenclaver le territoire. Aménager des espaces de stationnement pour vélos ou des vélostations aux gares, terminus, stations et pôles générateurs de déplacements est également efficace pour intégrer le vélo au cocktail transport. Rappelons que pédaler est particulièrement efficace pour franchir les premiers et derniers kilomètres entre le domicile et les infrastructures de transport collectif.

 

Le vélo peut amener davantage d’individus à opter pour le cocktail transport plutôt que pour l’auto solo, rendant celui-ci plus rapide et attrayant. Évidemment, il importe, pour en faciliter l’usage, d’accompagner ces mesures d’une signalisation guidant les usagers d’une voie cyclable à l’autre et entre les pôles intermodaux.

ÉTAPES

1. Évaluation de la situation

L’évaluation initiale des moyens et besoins du réseau de transport doit permettre de cibler les pôles d’échanges intermodaux et de cerner les obstacles à l’interconnexion des moyens de transports actif et collectif (barrières physiques, manque d’espaces de stationnement pour vélos, de supports, etc.). Il est aussi essentiel d’identifier les partenaires potentiels dans la mise en œuvre de mesures favorisant l’intermodalité (ex. : société de transport, services de taxi, d’autopartage et de vélo en libre-service dans un but de promotion tarifaire conjointe). Il peut également s’avérer intéressant d’explorer les possibilités de mise en place d’une application facilitant l’intégration des transports collectifs et actifs ; ce type d’application vise à aider les usagers à planifier leur trajet et à les guider à travers celui-ci.

2. Définition des objectifs

L’objectif principal d’une politique de cocktail transport est d’unifier l’offre de moyens de transport individuel et collectif permettant aux citoyens de se déplacer de façon sécuritaire, efficacement et rapidement tout en économisant et en réduisant au minimum les impacts négatifs sur l’environnement.

3. Élaboration et adoption de la politique

Une politique de cocktail transport implique une révision des priorités dans la planification et l’ingénierie des transports, afin que les infrastructures et véhicules soient conçus puis entretenus en tenant compte des usagers se déplaçant de plusieurs façons.

4. Mise en œuvre de la politique

1) Modifier puis réviser régulièrement l’offre de transport en ayant constamment en tête l’intermodalité du réseau.

 

2) Se doter d’un plan de mise en œuvre du cocktail transport (établir les standards pour les nouvelles infrastructures et la flotte de transport en commun).

 

3) Assurer un suivi de l’évolution des habitudes de déplacement avant et après la mise en place de mesures intermodales et colliger l’information.

 

4) Offrir des ateliers et formations aux professionnels du transport et aux décideurs de la collectivité.

 

5) Poursuivre activement l’établissement de partenariats avec tous les acteurs des transports collectifs afin d’augmenter l’intégration des services (ex. : tarification intégrée, application de planification multimodale de déplacements).

 

6) Diffuser de l’information promouvant les solutions de rechange à l’auto solo par l’induction d’habitudes de déplacement multimodales et durables.

AVANTAGES

Facilite et accélère les déplacements au sein de la collectivité.

Réduit la densité du trafic sur le réseau routier.

Abaisse le coût de l’entretien routier.

Diminue le nombre d’espaces de stationnement automobile nécessaires aux pôles générateurs de déplacement.

Rend la collectivité plus attrayante et plus dynamique.

Permet de surmonter diverses barrières physiques (autoroutes, plans d’eau, ponts, tunnels, etc.).

EXEMPLE

Ville de Sherbrooke

Le Plan de mobilité durable 2012-2021 de la Ville de Sherbrooke inclut un souci de développement de l’intermodalité du réseau de transport. Ainsi, plusieurs actions visent une intégration accrue des diverses options de mode de déplacement en vue d’offrir des solutions de remplacement à l’auto solo, par exemple : soutien aux générateurs de déplacements dans la gestion du plafonnement de l’offre de stationnements et pour une tarification concertée ; revalorisation des stationnements automobiles publics moins utilisés en y aménageant des stationnements pour vélos et, grâce à des ententes de partenariat, des stations de covoiturage. On prévoit aussi mettre en place une plateforme publique sur internet et téléphone intelligent pour assurer la complémentarité des services de covoiturage et des autres modes de transport durable. De plus, on compte déployer une tarification régionale multimodale. L’ensemble des bus de la flotte de la Société de transport de Sherbrooke (STS) dispose de supports à vélos.

RÉFÉRENCES

Centre de mobilité durable de Sherbrooke. Plan de mobilité durable de Sherbrooke – Fiches-actions, [en ligne], PDF : https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/fileadmin/fichiers/Mairie/plansstratpol/Plan_de_mobilite_durable_de_Sherbrooke_-_Fiches_action_-_lowres.pdf

Collectivités viables. « Intermodalité », [en ligne], URL : http://collectivitesviables.org/articles/intermodalite.aspx

Équiterre. « Cocktail transport », [en ligne], URL : https://equiterre.org/fiche/cocktail-transport

Équiterre. « Trucs et avantages du cocktail transport », [en ligne], URL : https://equiterre.org/solution/trucs-et-avantages-du-cocktail-transport

Ministère des Transport du Québec et Vélo Québec. Réseau vélo métropolitain et routes du ministère des Transports, 2014, [en ligne], URL : http://velosympathique.velo.qc.ca/wp-content/uploads/Spread_Guide_inters_Pont_LR.pdf

Société de transport de Montréal. Guide d’aménagement pour le transport en commun, 2007.

Vélo Québec. « Penser cocktail transport », [en ligne], URL : http://www.velo.qc.ca/transport-actif/ABC-du-transport-actif/Cocktail

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017, Vélo Québec.
Tous droits réservés.

Votre agence Web

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017
Vélo Québec
Tous droits réservés

Share This