Info

Service de cyclo-pousse

Les personnes aînées ou avec une limitation fonctionnelle font face à des barrières qui leur sont propres lorsqu’il est question de la pratique du vélo. Cependant, il est possible d’aplanir certains obstacles en déployant des services leur permettant de profiter des nombreux bienfaits associés au vélo.

CONSTATS

De nombreux individus, tels que les personnes aînées ou comptant une limitation fonctionnelle, font face à d’importants défis limitant leur mobilité autonome.

Plusieurs personnes aînées sont confrontées à des problématiques d’isolement social, ce qui impacte négativement leur santé physique et mentale.

Le Québec est la province la plus vieillissante du Canada, alors que les personnes aînées y représentent désormais plus de 20 % de sa population[1].

SOLUTION

Afin qu’un plus grand nombre de personnes aînées ou comptant une limitation fonctionnelle puisse profiter de la pratique du vélo, il est possible de développer un service de cyclo-pousse dans votre collectivité. Un cyclo-pousse consiste en un type de vélo à trois roues comptant généralement deux sièges pour des passagères et passagers, ainsi qu’une selle pour une personne pilotant la monture. De surcroît, il existe des cyclo-pousses spécialement conçus pour accueillir un fauteuil roulant. Précisons aussi que, afin de faciliter le pédalage, plusieurs cyclo-pousses sont munis d’une assistance électrique.

Un service de cyclo-pousse peut être mis à la disposition d’une clientèle précise dans le cadre d’un partenariat, tel qu’avec une résidence pour personnes aînées, ou encore être disponible plus largement au sein de la population. De plus, ce type de service peut offrir de simples balades à vélo, ou encore proposer le navettage vers des points d’intérêts, des services ou encore des commerces pour des personnes confrontées à des enjeux de mobilité autonome.

Instaurer un service de cyclo-pousses au sein d’une communauté contribue à briser l’isolement social des personnes les plus touchées par cette problématique. Il s’agit d’une initiative porteuse permettant de faire expérimenter le plaisir de rouler à vélo à des individus captifs sur le plan de la mobilité. Bénéfique au bien-être, le cyclo-pousse permet aussi aux participantes et participants de socialiser en échangeant avec la personne conduisant la monture ou une autre personne à bord.

Crédit photo: Cycling Without Age Canada

Crédit photo: Cycling Without Age Canada

Crédit photo: Cycling Without Age Canada

ÉTAPES

1. Définir le modèle du projet

Un projet de cyclo-pousse peut prendre différentes formes. Il importe donc de monter un plan de projet bien réfléchi et détaillé afin d’attirer d’éventuels partenaires et s’assurer que l’initiative voit le jour. D’emblée, il convient de concerter les personnes et organisations impliquées dans la mise sur pied de l’initiative. Notamment, il s’agit de définir :

  • Quels sont les objectifs et les valeurs du projet ?
  • Quelle clientèle est visée par l’initiative ?
  • Quel est le territoire d’activité ?
  • Qui se chargera de la coordination et de la mise en œuvre du projet ?
  • Le projet est-il géré par une personne rémunérée ou bénévole ?
  • Qui est responsable de l’entretien de la flotte de cyclo-pousses ?
  • Quels sont les potentiels partenaires du projet ?
  • Comment est promue l’initiative?

Plusieurs projets de cyclo-pousse débutent en s’associant à un organisme, un centre communautaire ou une résidence pour personnes aînées. Cela facilite l’établissement d’un contact avec les personnes visées par l’initiative. De plus, cela permet de mettre à profit l’expertise d’une organisation habituée de travailler avec cette clientèle. Il est aussi à noter que ce genre de projet peut aussi impliquer directement votre municipalité, qui peut disposer de ressources financières et humaines plus importantes pour appuyer le déploiement de votre projet de cyclo-pousse.

2. Trouver du financement

Alors qu’un cyclo-pousse représente un investissement initial d’environ 10 000 $, auquel s’ajoutera le coût de l’entretien et de l’entreposage, il est primordial d’entamer des démarches de financement auprès de partenaires dès la genèse du projet.

D’emblée, il est possible d’approcher la municipalité dans laquelle sera mise en place votre initiative. À défaut d’offrir un financement direct, la collectivité peut aussi offrir un soutien au projet de différentes façons : promotion, prêt d’un espace pour l’entreposage des cyclo-pousses, soutien logistique et administratif, etc. Similairement, si votre initiative est élaborée en collaboration avec une résidence pour personnes aînées, cet établissement peut contribuer financièrement ou par un soutien autre aux opérations.

De plus, il convient d’approcher des acteurs locaux. Par exemple, il est possible de développer un plan de commandite où, en échange de visibilité, des organisations soutiennent financièrement votre projet de cyclo-pousse. Notamment, il est possible d’approcher :

  • société de transport collectif ;
  • organismes régionaux engagés en mobilité durable ;
  • organismes impliqués auprès des personnes aînées ou avec une limitation fonctionnelle ;
  • entreprises locales ;
  • chambre de commerce régionale ;
  • institutions financières.

Il est aussi possible de se tourner vers des programmes de subvention destinés aux initiatives pour les personnes aînées. À cet égard, il est possible d’approcher la Fondation Lindsay, qui soutient des projets visant à améliorer la qualité de vie des personnes aînées. De surcroît, il est recommandable d’explorer les programmes d’aide financière du Gouvernement du Québec pour les organismes œuvrant auprès des personnes aînées. Finalement, il est possible d’organiser un événement visant à recueillir des fonds pour le lancement du projet.

3. Recruter des bénévoles

Afin de déployer votre service de cyclo-pousse, il faut recruter des personnes pouvant piloter les vélos. Ainsi, il est possible de constituer une équipe de bénévoles. Pour ce faire il est préférable de recruter des personnes à partir du centre d’action bénévole de votre région. Ces organisations à but non lucratif ont pour mission d’offrir une banque de bénévoles diversifiés et fiables pour une multitude d’initiatives. Pour savoir s’il existe un centre dans votre région qui pourrait répondre à vos besoins, vous pouvez consulter le site de la Fédération des centres d’action bénévoles du Québec.

Autrement, si vous décider de mener entièrement par vos propres moyens ce processus, il vous faut :

1- Définir vos besoins en bénévoles

Dépendamment de l’envergure et le fonctionnement de votre service de cyclo-pousse, les besoins en termes de bénévoles sont à préciser. Conséquemment, il s’agit de définir le nombre de personnes que vous souhaitez recruter et de définir leur rôle dans le projet. Cela implique aussi la définition des plages horaires auxquelles devront être disponibles les bénévoles et vos attentes quant à ceux-ci.

2- Rédiger la description des postes

Depuis la définition de vos besoins et exigences, il s’agit de rédiger la liste des responsabilités, compétences requises et avantages offerts aux bénévoles de votre équipe qui accompagnera l’affichage des postes.

3- Élaborer une stratégie de recrutement

À travers une stratégie de recrutement, il vous faut planifier qui se chargera de faire l’affichage des postes, de coordonner le recrutement, analyser les candidatures et mener le processus d’entrevue. Ce plan doit également préciser quelles sont les communications à produire pour le recrutement, ainsi que les organisations à contacter pour diffuser l’affichage des postes.

4- Préparer des messages de recrutement

Il vous faut préparer des messages adaptés aux moyens de communication prévus dans votre plan de recrutement. À titre d’exemple, doivent être rédigés les textes accompagnant l’affichage sur les réseaux sociaux et les sites diffusant les postes, ou encore les contenus pour les courriels qui seront acheminés aux personnes candidates et les éléments partagés lors des contacts téléphoniques.

5- Sélectionner les bénévoles

À la suite du recrutement de personnes candidates, il faut évidemment en faire la sélection. Cela implique donc un processus d’entrevue.

De plus, comme la clientèle de votre cyclo-pousse est une clientèle vulnérable, il est nécessaire de mener une vérification d’antécédents judiciaires. Pour ce faire, il est possible de faire appel à une firme privée, telle que MyBackCheck, dont les certificats et résultats d’enquête sont généralement disponibles en moins de 24 heures. Les coûts varient de 30 $ à 50 $ par personne selon les firmes. Autrement, il est possible de faire appel à votre service de police local. Ce service est d’ailleurs offert par le Service de police de la Ville de Montréal ainsi que la Sûreté du Québec.

6- Former les bénévoles

Une fois l’équipe de bénévole recrutée, il est nécessaire de prévoir une rencontre préparatoire afin de présenter vos attentes et les consignes permettant le bon déploiement des activités.

Aussi, il importe de former adéquatement les bénévoles afin que ces personnes développent les habiletés nécessaires quant à la conduite d’un cyclo-pousse et de ses fonctionnalités (assistance électrique, dispositif d’accueil d’un fauteuil roulant, sécurisation des personnes à bord, etc.). De surcroît, il faut les former sur la façon d’accompagner et interagir avec les participantes et participants. Pour en apprendre davantage sur à ce sujet, il est possible de consulter les outils et ressources de l’organisme Altergo, notamment leur fiche sur l’accompagnement de personnes aînées avec une limitation fonctionnelle.

Afin de transmettre l’information, il est pertinent de recenser les différentes informations et consignes relatives au travail des bénévoles dans un guide. Ce dernier peut ensuite être partagé à toute personne rejoignant votre équipe.

7- Établir un plan de reconnaissances

Afin de remercier les bénévoles au sein de votre projet, il importe d’y inclure des activités de reconnaissance. Cela peut prendre la forme, par exemple, d’un tirage ou d’une activité sociale. L’important est de reconnaître l’engagement des personnes ayant contribué à l’initiative.

4. Se procurer des assurances

Afin de protéger les personnes participantes et bénévoles en cas d’incident, il est essentiel de se munir d’une assurance. Il est d’abord à noter que les personnes aînées hébergées dans une résidence sont couvertes par l’établissement pour des activités extérieures comme une balade en cyclo-pousse. En ce qui a trait aux bénévoles pilotant les vélos, il existe deux principales façons de les assurer dans le cadre de votre projet :

  • Il est possible d’inscrire de façon temporaire les bénévoles aux assurances de résidence avec laquelle votre projet est déployé, si c’est le cas. De cette façon, tous les bénévoles sont couverts sans avoir recours à une assurance particulière. Cette approche a d’ailleurs été privilégiée pour le projet des navettes LocoMotion (voir section Exemples).
  • Recruter des bénévoles directement depuis un centre d’action bénévole, tel que présenté ci-dessus. Certains centres comptent déjà une assurance couvrant leurs bénévoles.

5. Acquérir, entretenir et entreposer les cyclo-pousses

Évidemment, afin de mettre en œuvre votre initiative, il faudra vous doter de cyclo-pousses, mais aussi en assurer l’entreposage et un entretien régulier. D’abord, il s’agit de contacter un fournisseur pour vous procurer des montures. Nous recommandons les options suivantes :

  • La coopérative Gros Vélo, qui est située à Québec, propose un service de fabrication de différents types de vélos sur mesure, dont des cyclo-pousses. L’organisation offre également la livraison partout au pays.
  • La compagnie néerlandaise Van Raam, qui se spécialise dans la confection de vélos adaptés, offre une variété de modèles de cyclo- pousses, dont des vélos pouvant accueillir un fauteuil roulant. Afin de découvrir les distributeurs de cette entreprise, visitez la page à cet effet.

En ce qui a trait à l’entretien mécanique du cyclo-pousse, il est possible que celui-ci soit assuré par une personne au sein de votre équipe possédant les compétences nécessaires. Sinon, il est recommandé d’établir un partenariat avec un atelier de mécanique communautaire, ou encore un vélociste local. Un tel partenaire pourra assurer une mise au point régulière des montures afin d’en assurer le bon fonctionnement et le caractère sécuritaire.

Finalement, en raison de leur volume et de leur valeur, il est essentiel de prévoir un espace d’entreposage sécurisé pour votre flotte de cyclo-pousses. Idéalement, les montures doivent être entreposées à proximité des populations qu’elles desservent afin d’en faciliter le déploiement. À ce propos, il est recommandé de contacter la collectivité afin de voir comment celle-ci peut offrir un tel espace à faible coût ou gratuitement. Différentes initiatives de cyclo-pousse ont pu profiter d’espaces sous l’égide de leur collectivité comme la bibliothèque municipale ou la caserne de pompiers. Dans les cas où le projet est élaboré en partenariat avec une résidence, il peut être possible que celle-ci dispose déjà d’un espace adéquat.

EXEMPLES

À vélo sans âge

À vélo sans âge, une association d’envergure internationale, regroupe plus de 2 700 organisations bénévoles qui militent pour offrir une citoyenneté active aux personnes aînées et contribuer à leur bien-être. Présent dans 37 collectivités au Canada, cette association propose des balades en cyclo-pousses aux personnes aînées afin de briser leur isolement social, contribuer à leur santé mentale et leur permettre de reconnecter avec leur milieu de vie à travers un sentiment de liberté. À vélo sans âge compte également divers types de cyclo-pousses à travers ses chapitres, chacun proposant des caractéristiques propres.

Navettes LocoMotion

Les Navettes LocoMotion sont une initiative du Collectif Solon en partenariat avec Le Quartier des générations offre, grâce à des cyclistes bénévoles, des balades en cyclo-pousse à des personnes aînées en résidences ou avec une limitation fonctionnelle. Le projet de navettes LocoMotion propose également à ces personnes un service de transport à ces personnes afin qu’elle puisse faire leurs courses dans le quartier. La flotte de l’initiative compte également un cyclo-pousse spécialement conçu pour accueillir un fauteuil roulant afin d’accommoder une plus grande diversité de passagères et passagers. Visant à briser l’isolement social et proposer une expérience intergénérationnelle, ce projet s’inscrit dans le contexte d’une démarche de transition écologique et sociale.

Un vélo une ville

Un vélo une ville propose un service clé en main pour les municipalités de balade pour les personnes de 55 ans et plus en vélo triporteur. Actuellement, ce service est présent dans près de 20 collectivités au Québec. Un vélo une ville déploie son service en partenariat avec des résidences pour personnes aînées. Aussi, les personnes assurant la conduite sont des jeunes embauché.e.s pour la période estivale, favorisant ainsi le contact intergénérationnel.

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017, Vélo Québec.
Tous droits réservés.

Votre agence Web

Le mouvement VÉLOSYMPATHIQUE bénéficie du soutien financier du gouvernement du Québec.

Le mouvement VÉLOSYMPATHIQUE bénéficie du soutien financier du gouvernement du Québec.

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017, Vélo Québec.
Tous droits réservés.

Votre agence Web

Le mouvement VÉLOSYMPATHIQUE bénéficie du soutien financier du gouvernement du Québec.

VÉLOSYMPATHIQUE est une marque de certification de Vélo Québec Association.

© Copyright 2017
Vélo Québec
Tous droits réservés

Votre agence web

 

Share This